Catégories
Comportement Société

Les manifestations

Pourquoi ne pas y participer.

Les manifestations sont de plus en plus nombreuses ces derniers temps. Je suis en général assez d’accord avec les revendications des manifestants et particulièrement quand elles dénoncent le pass. Je ne manifeste pas. C’est un choix réfléchi que je ne remets plus en question.

Une des premières raisons qui fait que je ne participe pas aux manifestations vient de mon expérience personnelle. Je n’ai manifesté qu’une seule foiset encore, je ne suis pas arrivé jusqu’à la fin de l’itinéraire, disons une demi fois- . C’était pour dire que je n’étais pas pour la loi travail voulue par notre Président fraîchement élu. –Ce qui ne fait pas de moi un fainéant mais un partisan du moindre effort, la nuance est importante-. Mais là n’est pas le sujet. L’organisation était mauvaise, j’étais pacifique et je me suis fait gazé –la faute aux syndicats et non aux CRS comme on pourrait le croire- et ce joyeux défilé n’a eu aucun impact sur nos dirigeants.

Il n’y a point de pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre

Molière

Une deuxième raison –et pas des moindres- est le souhait de vouloir préserver mon intégrité physique. Il n’est plus nécessaire aujourd’hui de devenir agressif pour se retrouver au milieu d’une nasse, les gaz lacrymogènes n’étaient qu’une mise en bouche. Maintenant c’est LBD et grenades tirées au bon vouloir de CRS qui n’ont pas de numéro RIO et qui sont sélectionnés en fonction de leurs capacités à … bien vouloir être CRS. Nombre de manifestants pacifiques finissent mutilés à vie.

La troisième raison est que manifester est un acte anti-démocratique, n’en déplaisent à ceux qui manifestent pour défendre la démocratie. Il est impossible de savoir si une manifestation défend une cause commune à la majorité de la population. Les manifs font chier des gens.

La démocratie, c’est la moitié des cons +1

Philippe Bouvard

Si on fait le bilan des trois paragraphes: je n’aime pas faire d’efforts inutiles, je souhaite rester pacifiste –et je ne veux pas être un exutoire à CRS- et je ne souhaite emmerder personne. Voilà des arguments suffisants pour s’abstenir d’aller m’exprimer dans la rue.

La raison a parlé.

Je laisse également une place importante au feeling. Là aussi je sens la patate avec ces manifestations.

J’ai déjà évoqué le risque de se retrouver manipulé en pensant s’émanciper. Dés le début des gilets jaunes, la couverture médiatique de ce phénomène m’a poussé à la suspicion –J’ai un penchant naturel pour la méfiance ^^– Depuis j’ai découvert de nombreuses raisons de penser que la guerre civile est un danger réel dont il faut se méfier.

La guerre cognitive. De nombreuses technologies ont fait émerger cette technique belliqueuse. Cinéma, musiques, IA, ordinateurs quantiques, BigData, réseaux sociaux etc sont des outils qui permettent de mieux manipuler les masses.

Parce que je me sais manipulé, et parce que je ne veux pas me tromper, toutes actions visant à combattre le mal me sont impossibles.

Cela ne fait pas de moi un être résigné et apathique pour autant. Au contraire, ce sentiment d’impuissance qui pourrait faire naître de la haine ou du dégoût m’encourage à agir là où il me reste du pouvoir. Au risque de me répéter, on change la société en se changeant soi-même.

Manifester contre le pass un jour et l’utiliser un autre jour serait absurde de mon point de vue. Chaque manifestation à laquelle je ne participe pas me rappelle que le meilleur moyen d’affirmer son opposition à cet outil du règne de la pensée unique est de ne pas l’utiliser.

Choisir c’est renoncer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s