Catégories
Société

Les signaux

Le voyant rouge s’est allumé! Roule roule on verra plus tard.

Il y a en ce moment une forte montée de l’autoritarisme. On peut essayer de le cacher, de le réfuter ou même refuser de le voir. Les faits sont là: 2016 à 2021, cinq ans d’état d’urgence permanent, ça commence à se voir. Cette nouvelle vérité est difficile à assimiler car la culture occidentale se voulait être un des derniers bastions de la démocratie. On ne peut plus rire des Russes, plaindre les Chinois et expliquer au reste du monde comment prendre exemple sur nous pour atteindre un système idéal.

Après quelque temps pour digérer la nouvelle, il convient de peser le pour et le contre. Le capitalisme, le libéralisme ou le communisme sont largement à la hauteur de l’autoritarisme en termes d’atrocités. Il n’y a donc pas de raison de penser que ce nouveau régime sonne la fin du monde ou l’effondrement de la civilisation.

L’autorité peut être bénéfique; mais également dangereuse. Particulièrement en ce qui concerne l’intolérance qui conduit à la discrimination, la ségrégation puis l’extermination.

On pourrait illustrer ce phénomène avec de nombreuses communautés. Homosexuels, nomades, ouïghours, etc. Historiquement, nous savons que ce qui a le plus le vent en poupe quand l’autoritarisme souffle est l’antisémitisme. Nous pouvons le constater aujourd’hui, c’est pourquoi je vais m’appuyer sur cet exemple pour justifier ma méfiance envers les systèmes autoritaires.

Un régime autoritaire n’accepte qu’une vérité, la sienne. Comme il s’agit parfois d’un mensonge évident , certains vont essayer de comprendre. Pour trouver certaines informations intéressantes, il faut –excusez-moi l’expression– fouiller dans la merde. Et s’exposer à la pire des propagandes, celle des antisémites entre autres. Le complotisme naît des mensonges des autorités. Ceux qui découvrent la vérité sont mis dans le même sac que ceux qui se trompent. Sans informations officielles fiables, difficile de savoir qui sait et qui se trompe, et nombreux sont ceux qui décident de croire que tous leurs maux viennent des juifs. Pour vous donner un exemple concret: pour trouver ce document et ce livre, j’ai dû fouiner et voir cette vidéo. J’ai d’abord cru à une parodie avant de comprendre qu’il s’agissait du mouvement Qanonincroyable que tant de gens puissent croire ça-. Les deux premiers liens sont très éclairants sur ce que nous vivons actuellement, malheureusement ceux qui ne prendront pas le temps de les lire et iront chercher un résumé sur internet trouveront probablement également une interprétation complotiste et antisémite de ces textes pourtant très instructifs.

Les régimes totalitaires ne se mettent pas en place du jour au lendemain. Les Hommes de pouvoir cherchent toujours un entourage puissant pour parvenir à leurs fins. Parmi ces personnes, ont retrouve notamment des juifs. Il devient alors facile de provoquer l’amalgame. Ceux qui tirent les ficelles, le fameux ils de tous les complots sont une cible toute désignée. Ce mécanisme bien rodé ne date pas d’hier, les protocoles des Sages de Sion a eu un impact très important sur notre Histoire, ce livre décrit très bien quels leviers peuvent être utilisés pour manipuler les peuples, et bien entendu ceux qui les utilisaient étaient Juifs. Je me sens presque obligé de préciser que c’est ironique tant ce sujet est sensible, voir tabou … ce qui nous conduit directement au paragraphe suivant qui concerne l’affaire Tipeee –Non pas Tapie-

Tipeee, pour ceux qui ne connaissent pas, est une plateforme de financement participatif. On y retrouve de nombreux Youtubeurs mais également des artistes ou autres. Le principe est simple, n’importe qui peut s’inscrire et financer un créateur pour l’aider à générer du contenu qu’il propose généralement gratuitement. On a récemment reproché aux dirigeants de Tipeee le fait que le documentaire Hold-up ait trouvé une source importante de revenu grâce à eux. –Je ne rentre pas dans la polémique sur ce documentaire qui n’est pas le sujet de cet article-. Pris à partie, les deux dirigeants ont du s’exprimer publiquement. Dans les grandes lignes, ils ont dit: la censure ce n’est pas pour nous, tant qu’il n’y a pas de condamnation juridique (appel à la haine, au meurtre etc) vous êtes les bienvenus chez nous. Rien de bien choquant de mon point de vue. La liberté d’expression est déjà suffisamment malmenée par le gouvernement pour que tout le monde n’en rajoute pas une couche avec sa « modération ». Sauf que… Michael Goldman –le co-dirigeant de Tipeee– , fils de Jean-Jacques Goldman, proche de Pierre Goldman, a osé dire qu’il tolérait les propos antisémites. Depuis, l’appel au boycott de sa plateforme fait rage dans les journaux mainstream –rien d’étonnant-; mais également sur les réseaux alternatifs tel que Mastodon. J’ai pu en discuter avec des zinfluenceurs que je suis –du verbe suivre– et qui ne m’ont pas convaincu de leur choix, faute de réponse à cette question: Vous appelez vos tipeurs à vous financer via une autre plateforme suite aux propos des dirigeants de Tipeee. Y-a-t-il sur Tipeee des créateurs dont vous jugez qu’ils devraient être modérés? Je pense qu’avant de foncer tête baissée dans cette polémique, il faut se demander qui l’a lancée et pourquoi? Il faut essayer de savoir si Michael Goldman est antisémite ou s’il a tenté de dénoncer ceux qui jouent la carte de l’antisémitisme.

La censure et la propagande sont les outils favoris des autoritairesà moins que ce ne soit la torture– . Le problème avec la censure est qu’elle peut provoquer un effet Streisand. Il ne s’agit pas de dire: il est interdit de parler de ceci ou cela. Il faut démolir les individus qui osent aborder les sujets interdits. La technique consiste à diffamer la cible avec des faux tels que: violeur, pédophile, antisémite, etc. Ce qui est extrêmement grave dans ce procédé est qu’il donne aux véritables coupables de tels agissements une ligne de défense qui consiste à dire qu’ils sont victimes de diffamation. Le gouvernement autoritaire qui utilise la diffamation contre ses opposants est en partie responsable du fait qu’une bonne partie des gens à la recherche de la vérité finissent par sombrer dans le complotisme et l’antisémitisme. Comme exemple concret, il y a eu récemment, lors d’une manifestation, une pancarte qui a fait parler d’elle. Mais qui? J’ai trouvé ce slogan criant de vérité, d’abord parce que j’ignorais que toutes les personnes citées étaient juives et ensuite parce que je ne m’étais pas renseigné sur la porteuse du panneau. Bref, les amalgames ne vont pas toujours être évidents à déceler.

J’ai déjà parlé de la notion de ligne rouge qui est bien utile pour ne pas s’adapter à tout. Il faut essayer d’anticiper pour moins se faire manipuler. J’avais placé l’obligation vaccinale comme mon signal de départ de l’inacceptablece qui est très différent de: suis-je pour ou contre le vaccin– depuis le mois de novembre. Il va falloir commencer à penser aux étapes suivantes pour ne pas finir par devenir le persécuteur des minorités –utiliser le pass est un acte politique-.

L’antisémitisme ne sera sans doute que la partie émergée de l’iceberg.

On m’a parfois traité de paranoïaque quand je prédisais ce qui est arrivé.

Je peux donc affirmer aujourd’hui sans trop de honte –et en gardant espoir que cela soit impossible– : La condamnation d’innocents –quels qu’ils soient– au port d’un bracelet électronique ou à l’incarcération fera de tous ceux qui détourneront le regard des coupables.

Une réponse sur « Les signaux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s