Catégories
Comportement Philo Société

Le jeûne

L’apologie du rien, ça change tout.

Le jeûne et la diète sont des concepts largement répandus dans le monde. Ils sont utilisés à la fois pour leur aspect physique et leur aspect mental ou spirituel. Ici, cette pratique est devenue marginale. La méfiance envers les religions et notre système économique basé sur la surconsommation sont certainement en partie responsables de cette perte. C’est dommage car il s’agit d’un remède efficace contre de nombreux maux liés au mode de vie de notre société.

Le philosophe est l’homme à jeun dans l’ébriété universelle.

Henri-Frédéric Amiel

L’alimentation. L’effet le plus directement constatable d’une diète est son impact sur l’organisme. Nos habitudes font que nous ne percevons plus certains comportements toxiques. Le coté exceptionnel d’une période de privation aura pour effet de les mettre en lumière. L’Américanisation de nos assiettes, l’industrialisation de notre nourriture sont directement responsables des plus grands problèmes de santé publique: l’obésité, le diabète, le cholestérol, les maladies cardio-vasculaires et les cancers… rien que ça. Une période de quelques semaines sans alcool, sans friandises, sans fast-food, sans soda etc induira naturellement une baisse de ces consommations sur plusieurs mois. Certains pourraient même se surprendre à découvrir un dégoût permanent pour certains aliments poubelles. La magie du sevrage.

La force d’esprit. Nombreux sont ceux qui se moquent de ceux qui s’imposent une privation. Allant jusqu’à appeler cela du sado-masochisme et le comparer à la folie de l’auto-flagellation. Je ne peux m’empêcher d’associer cela à un mécanisme d’auto-défense, une façon de ne pas vouloir faire face à l’évidence: un sentiment de jalousie.

Le meilleur exemple pour comprendre l’intérêt mental d’un jeûne est de comparer cela à une personne qui arrête de fumer ou qui se met à faire du sport. En quoi une perte de confort passagère débouche sur un gain de confort sur le long terme?

Pourquoi une personne qui a envie de fumer devrait-elle s’en empêcher? Que doit-elle mettre dans la balance pour combattre sa pulsion? L’accès facile à la détente provoquée par la nicotine – et le reste – vaut-elle la perte financière, les problèmes de santé, les dents jaunes, la mauvaise haleine, le grain de peau etc? On n’arrête pas d’avoir envie de fumer. On commence à avoir davantage envie de ne plus fumer. L’esprit doit trancher entre deux envies.

La diète a le même principe, il faut trouver des motivations pour lui donner un intérêt. Sans vouloir perdre du poids, le jeûne peut-être vu comme un entraînement mental, dans le but de s’attaquer à des défis plus difficiles par la suite.

La santé. La diète pour combattre une maladie, ce principe est sujet à polémique. Certains pensent que si nous avons naturellement l’appétit coupé quand nous sommes malades c’est parce que notre corps sait comment se défendre naturellement, à l’image du comportement animal. D’autres pensent que pour guérir il faut des forces et qu’il faut donc faire rentrer de l’énergie pour se soigner. Je pense que nous sommes tous différents et que chacun pourra savoir où il se situe par sa propre expérimentation, encore faut-il avoir connaissance des deux écoles.

Le mode de vie. Un jeûne est une expérience qui se prépare. Il y a une quasi-unanimité qui s’accorde sur le fait que se lancer sans quelques précautions est dangereux pour la santé. Si cela vous intéresse vous devriez vous renseigner. Médecins, nutritionnistes ou entourage ayant l’habitude de cette pratique seront certainement de meilleurs conseils qu’internet – on y trouve à boire et à manger, pour une diète c’est risqué -.

Une diète bien préparée implique un changement des habitudes. Et si elle se termine par une période de jeûne ce changement devient assez radical en général. Un des critères que je trouve important pour bien se rendre compte de l’impact positif d’une telle pratique est sa durée. Il faut que cela soit suffisamment long pour tomber au mauvais moment. Anniversaires, fêtes, vacances, travail… tout peut être source de difficulté. Aucun prétexte ne peut venir à bout d’une grande volonté.

Le volontariat. Pratiquer un jeûne de son propre chef implique de redécouvrir la véritable faim, ce qui est assez rare dans les pays riches. Cela permet une rétrospective qui nous remet à notre place de privilégié. Quand nous avons la chance d’être en bonne santé, de dormir au chaud et de manger à notre faim régulièrement, il est égoïste de se sentir malheureux. Il est important de faire ce qu’il faut pour ne pas l’oublier. Un gros problème avant un jeûne peut finalement s’avérer très futile après. La diète rappelle la simplicité du bonheur.

Un malheureux qui est à jeun ne raisonne pas du tout comme un malheureux qui vient de faire un bon repas.

Jean-Baptiste Louvet de Couvray

Le jeûne est intéressant par son côté à contre courant de notre société. Voici une apologie du rien:

  • Ne nécessite aucun investissement matériel.
  • Ralentit le rythme quotidien.
  • Est économique.
  • Est écologique.
  • Améliore la qualité du sommeil.
  • Améliore la condition physique.
  • Entraîne la volonté.
  • Eclaircit l’esprit.
  • … etc

J’invite tous ceux qui n’ont jamais tenté cette expérience à le faire. Je ne voudrais pas ressembler à ceux qui donnent l’impression de vouloir convaincre les autres pour se convaincre eux-mêmes, mais si vous prenez le temps de lire ce blog peut-être aspirez-vous également au changement. Si c’est le cas sachez que si la théorie peut être intéressante, sans la pratique elle reste sans effet.

Une réponse sur « Le jeûne »

Répondre à Thierry GIRIER Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s