Catégories
Détente Information informatique

Mastodon, l’anecdote

Décentralisée, la censure reste possible

J’utilise le réseau social décentralisé Mastodon depuis quelque temps. D’abord inscrit sur l’instance de La Quadrature Du Net en Gidi@mamot.fr je suis maintenant Usociety@pouet.chapril.org sur l’instance de l’April.

Je tenais à partager ce qui m’est arrivé sur la première instance et qui m’a poussé vers la seconde.

Pour faire simple: j’ai été censuré. Pour ceux qui ne me connaissent pas, il faut savoir que le respect est une valeur à laquelle j’apporte beaucoup d’importance. Que ce soit vis-à-vis d’individus ou par rapport à l’instance qui m’héberge gratuitement –Merci à tous ceux qui le font-. Je n’ai donc jamais adopté un comportement qui mérite l’exclusion de Mamot.fr, du moins pas selon leurs conditions d’utilisations.

Là où le bât blesse, c’est que cette censure a été appliquée de façon très perverse. Cela pour plusieurs raisons:

D’abord parce que je n’en ai jamais été informé. Les admin de Mamot sont bien libres de virer qui ils veulent de leur instance –même s’il respecte les règles– mais le b.a.-ba du respect serait quand même d’en informer l’intéressé, voir encore mieux, de lui en indiquer la raison.

Ensuite parce que cette censure a été masquée. Mon compte était toujours accessible, je pouvais toujours envoyer des messages –pouets ou toots pour les initiés– mais la communauté ne pouvais que très difficilement y accéder. Sans rentrer dans les détails techniques, pour faire imagé, si Mastodon s’apparente à une place publique où tout le monde peut discuter, je me trouvais pour ma part dans une pièce isolée. Heureusement une Mastonaute à eu la bonne idée d’ouvrir la porte de cette pièce pour me demander pourquoi je parlais tout seul!

Je précise pour ceux qui connaissent que je sais faire la différence entre un pouet publique et privé. Je connais les quatre degrés de confidentialités et mes toots étaient bien censés être publics et pourtant invisibles.

Pour savoir si vous êtes également victime de cette anomalie, c’est très simple:

  • Envoyer un pouet publique en l’air.
  • Rendez vous sur le flux direct de votre instance, celui-ci pour Mamot.fr. Si votre message apparaît c’est bon, sinon vous êtes filtré.
  • Vous pouvez aussi vous rendre sur l’annuaire de votre instance, celui-ci pour Mamot.fr. Vérifier que vous êtes visible, sinon vous êtes filtré.

Pensant d’abord a un bug, j’ai essayé de fouiner dans toutes les options. Je suis même allé jusqu’à découvrir l’outil ephemetoot pour faire le ménage sur mon compte. Rien à faire.

J’ai finalement opté pour une inscription sur une autre instance. C’est ici et avec ce message d’entrée que j’ai découvert le pot aux roses:

#présentation #nouveau
Bonjour,
Anciennement @Gidi, victime d’un bug ou d’une malveillance, mon compte est devenu quasiment invisible.
J’ai choisi l’instance Chapril car leurs valeurs me correspondent bien et que Mamot est saturé.
J’espère trouver ici une communauté ouverte et respectueuse. Bons toots à tous!

Et quelle surprise de trouver parmi les réponses celle-ci:

@Usociety
Ce n’est très probablement pas un bug, vous souvenir que la quadrature qui administre votre instance s’est très clairement positionné contre la dissolution du CCIF. Le fait de causer d’Islam sur mamot sans en dire des louanges fait de vous un suspect, et votre compte sans être supprimé devient inopérant, sans même un message d’explication de l’admin. Et ça c’est la politique d’une ONG censée lutter contre la censure ! Qui fait l’ange fait la bète.

Par respect je préfère ne pas partager le pseudo de la source de ce message. Je ne suis pour ma part ni islamo-gauchiste, ni catholico-droitiste, ni même quoi que ce soit de politique et je m’abstiens bien de parler religion en public. Je dois quand même reconnaître qu’il m’a mis sur une piste très intéressante.

Je soupçonnais un bug ou un hack, mais pas les admin. Ce message m’a mis le doute. Pour en avoir le cœur net, j’ai appelé la Quadrature! J’ai été étonné de trouver quelqu’un qui réponde à ma requête. J’ai appris que Mamot.fr est géré par des bénévoles et que les salariés concentrent leurs efforts sur d’autres tâches –Je me doute que ce n’est pas le boulot qui doit leur manquer dans le contexte actuel-. J’ai pu contacter ces bénévoles par mail. Dans un premier temps je n’ai pas eu de réponse. Puis un salarié m’a répondu que suite à mes demandes il avait vérifié mon compte qui était effectivement limité sans justification et qu’il avait donc procédé à sa remise en service. Bingo!

Ravis de cette nouvelle –mon ancien compte est bien opérationnel désormais– j’ai fini par me demander ce que pouvait bien signifier cette limitation qui n’a rien de bien conventionnel –par rapport à un bannissement-. J’ai contacté la personne qui m’a aidé pour lui signaler qu’il serait intéressant de faire la lumière sur cette pratique qui porte préjudice à la Quadrature du Net –Qui se bat entre autres contre la censure-. Il est aujourd’hui en attente d’explications de la part de l’admin qui est intervenu sur mon compte.

Suite à toute cela, je pense que je vais rester sur l’instance de l’April et continuer de soutenir La Quadrature par des dons annuels.

Mauvaise manip’, malveillance, bug, malentendu? Il semble que je n’aurai pas le fin mot de l’histoire…

4 réponses sur « Mastodon, l’anecdote »

Comme Thierry je suis un peu dépassé par le jargon , mais aussi par tous les tenants et les aboutissant de ce type de communication, de puis que je suis ce blog (le premier…et sans doute le seul) j’ y vois bien l’ intérêt de partage des idées et des connaissances, et même le plaisir que cela apporte, mais j’ en vois aussi les limites, nombreuses…
c’ est un un réseau certes, mais social…???
une bonne pile de tracs imprimés dans une cave et distribués sous le manteau dans une manif et hop… dirait le vieux crouton que je suis 🙂

Aimé par 1 personne

Ha ha! Certes c’est limité. Mais ça n’en reste pas moins un outil social intéressant… et dangereux. J’ai déjà effleuré ce sujet, maintenant que je commence à avoir de la bouteille moi aussi ^^ je vais certainement dédier un article sur comment bien se servir de cet outil -de mon point de vue bien évidement-. Pour les tractes, je n’aime pas ça. Et pour les manifs, j’ai bien reçu le message du gouvernement, même la fleur au fusil ça peut te coûter un œil. Les réseaux sociaux ne se limitent pas aux militants, on y trouve de tout… c’est pour cela qu’ils sont dit sociaux 😉

J'aime

Répondre à Gidi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s