Catégories
Comportement Société

Etre ou paraître

Juste une illusion…

Il paraît, d’après le sondage de l’institut GidSOS, effectué sur un échantillon de une personne, que 68.9% des français seraient favorables à ne plus être ce qu’ils sont à condition de paraître ce qu’ils ne sont pas. Ce leak révélé par le blog Usociety est-il une fakenews? Tentons de démêler le vrai du faux dans cette affaire qui fait polémique depuis quelques instants.

L’apparence. La beauté est relative, mais le conformisme naturel de l’Homme tend à créer une notion de beauté commune qui varie avec le temps. En société il convient d’avoir une belle apparence. Bien entendu chacun est encore libre d’affirmer son originalité mais il s’expose à une marginalisation.

Pour ceux qui pensent qu’une crête sur la tête ou des tatouages extravagants sont un signe de dé-sociabilisation, détrompez-vous, cela n’est rien de plus que l’acceptation de se conformer au rôle de l’anti-social au sein de la société. – Un Punk à chien anarchiste qui consomme de l’alcool industriel et écoute de la musique grâce à des composants électroniques est un non-sens sur pattes-. Je préfère associer le rôle de rebelles de l’apparence à ceux qui se baladent en tatanes / chaussettes, jogging / chaussures de ville ou pattes d’eph en 2020, sans oublier les femmes poilues.

Revenons à nos moutons, la beauté facilite la vie sociale. Entretien d’embauche, générosité spontanée, négociation commerciale, séduction, etc …etc … les beaux ont un atout dans leur manche. La majorité des gens, consciemment ou non s’est adaptée à cette situation. Nous tentons de mettre toutes les chances de notre côté en soignant notre apparence, que nous fassions partie des beaux, des moches ou des ni-beaux ni-moches. Ce comportement me semble légitime dans une certaine mesure: Ce que nous laissons paraître de nous ne doit pas s’éloigner de ce que nous sommes réellement, le conformisme noie l’individu dans la masse et le pousse à oublier ce qui est bon pour lui.

  • Vous voulez des pectoraux en silicone: faites du sport.
  • Votre budget maquillage est exorbitant: mangez mieux, dormez plus.
  • Filtres Snapchat? vie virtuelle.
  • Votre budget vestimentaire est exorbitant: Etes vous prétentieux?
  • Une liposuccion? tirer vos rides? un peu de botox? Nous ne sommes pas immortels…
  • etc…

Dans la mesure du possible notre apparence doit refléter notre mode de vie… certains l’assument très bien.

Les profanes voient les apparences, les connaisseurs voient les astuces

Jiang Zilong

La propagande. Dans ce domaine il est très difficile de faire la part des choses. Sommes-nous face à des faits qui sont ou face à des mensonges qui paraissent? Pour s’aider, il est possible de s’appuyer sur un principe simple: observer ce qui est proche est plus facile que d’observer ce qui est loin. Si vous voulez savoir ce qui se passe dans votre quartier ou votre ville, vous ne devriez pas trop vous éloigner de la vérité. Dans votre pays, cela devient plus délicat. Dans le monde, vous nagez en pleine confusion. Certains affirment ne plus s’informer du tout car tout est à jeter, je les comprends. Malheureusement, il ne s’agit là que d’une utopie. Il est impossible de ne pas s’informerparticulièrement en ce moment avec de nouvelles lois toutes les semaines– le simple fait de discuter avec notre entourage nous informe de la propagande en cours, et l’interprétation de notre interlocuteur modifie davantage l’information de base. Il est donc plus prudent d’essayer de s’informer pour garder son esprit critique affûté. Pour être sûr de ne jamais être trompé, douter constamment, non seulement de ce que l’on croit voir mais également de notre propre opinion.

Pour finir sur l’information, s’il paraît que certains sujets sont plus importants que d’autres. Notre propre intérêt se trouve peut-être bien loin de ceux-là. Le choix des sujets des merdias n’est probablement pas adapté à l’épanouissement de l’individu. Chercher une information est une bien meilleure habitude que lire L’information.

Puisque nous sommes dans le chapitre propagande, je ne me prive pas de faire la mienne en vous proposant le reportage « ceci n’est pas un complot » qui est un excellent exercice d’orientation.

La peur et la beauté sont incompatibles

Jean Filiatrault

L’être. L’humain, l’individu, la personne. Celui qui fait partie du groupe. Se connaître soi-même n’est pas aussi évident qu’il paraît. Trouver sa place au sein du groupe n’est pas une mince affaire. Beaucoup pensent qu’on se trouve à l’adolescence. Je dirais plutôt qu’on commence à se chercher, puisque nous évoluons chaque jour il serait dommage de camper sur nos positions toute notre vie. Un adulte doit pouvoir affirmer sa position et observer celle des autres. Nous sommes tous influenceurs et influencés.

J’ai entendu il y a longtemps cette phrase qui m’est restée: « La vie c’est comme un film, il y a les personnages principaux, les seconds rôles et les figurants ». Cette affirmation m’a d’abord parue prétentieuse et dédaigneuse. Pourtant au fil du temps j’ai compris que si nous ne forgeons pas notre personnalité, la société le fait à notre place.

Qu’est-ce que l’on est quand on ne peut plus être soi-même ?

Alain Pontaut

Soyons nous-même et laissons le paraître.

Une réponse sur « Etre ou paraître »

Répondre à Thierry GIRIER Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s