Catégories
Comportement informatique Société

Identité numérique

Une nouvelle génération

Connaître les outils dont on se sert est fortement recommandé. Un des critères principal à prendre en compte est sa dangerosité. Il est parfois possible d’apprendre sur le tas –tourne-vis, pelle, vélo …- mais il est parfois indispensable d’être formé avant de se lancer –tronçonneuse, électricité, voiture…-. L’arrivée de l’outil numérique est assez récente, nous découvrons ses avantages avec émerveillement depuis moins d’une génération, tous les domaines ont énormément évolués autour de cette nouvelle technologie. L’identification de l’individu au sein du groupe en fait partie. La carte nationale d’identité deviendra numérique cette année. Voilà une bonne occasion de s’intéresser à cette outil. Le but de cet article est de montrer qu’il est important d’essayer de garder la maîtrise de son identité numérique même quand on a rien à se reprocher.

Comme l’identité classique, l’identité numérique se compose de plusieurs strates: publique, amicale, familiale et personnelle principalement. Mais encore, médicale, professionnelle, scolaire … etc. Notre vie est fractionnée en secteurs auxquels nous n’accordons pas le même regard sur notre intimité. Une bonne habitude à prendre lorsque vous vous connectez à internet est de considérer que vous vous situez dans un espace publique. Si certains services prétendent vous assurer la confidentialité de vos données, sachez que celui qui fournit ce service devient votre confident, cela implique que ces données ne sont pas accessibles uniquement par vous. Quand on vous assure que les données sont cryptées et donc illisibles sans mot de passe… c’est faux. Il existe des zones ou les données ne sont plus réellement accessibles à tous mais elles restent partagées. Pour considérer qu’une donnée numérique est privée, elle doit se situer sur un support hors lignequi n’est pas connecté-.

Maintenant que le décor est posé, il faut comprendre ce que ce nouvel outil peut apporter à l’utilisateur lambda péjorativement appelé Mme.Michu et jusqu’à l’expert qui maîtrisent le BigData. D’abord dans le secteur publique puis dans celui des entreprises privées. Quels sont les bénéfices et quels sont les risques d’être identifié numériquement?

L’administration publique. Si vous avez déjà eu besoin du laisser passer A38, vous savez déjà à quel point les choses se sont arrangées. Certes on a encore l’impression d’une lourdeur des procédures mais il y a quand même un énorme gain par rapport à ce que c’était avant – il s’agit d’une intox pour camoufler ma véritable identité… je n’ai pas encore 50 ans ^^-. Demande de carte nationale d’identité, passeport, paiement des impôts, des amendes, création d’entreprises, demande d’indemnités…. Vive le numérique!

La police. Sujet d’actualité bouillant. Je ne vais pas entrer dans la polémique ici. Chacun est libre de choisir où il souhaiterait voir placé le curseur sécurité / liberté ou république / dictature. Faisons quand-même le point sur les informations dont dispose l’état en fonction des traces que nous laissons:

Il faut garder à l’esprit que les gouvernements changent et que les fichiers restent. L’outil existe. Si des garde-fou sont présents aujourd’hui, rien ne garantit leur maintien demain. Espérons que le devoir de mémoire porte ses fruits.

Les réseaux sociaux. S’il y a bien un endroit où il est primordial de faire attention à ce que vous divulguez sur vous, c’est là! Beaucoup pensent que les informations glanées sur ces plateformes ne sont utiles qu’à la NSA au FBI ou aux publicitaires, ils ne voient donc pas l’intérêt de se méfier. Le champ d’application est beaucoup plus large. Un entretien d’embauche? L’employeur va se renseigner sur vous… Une compétition –politique, sportive, commerciale-? … Votre compétiteur va se renseigner sur vous. Besoin d’une assurance? … Votre assureur va se renseigner sur vous. Des tarés –dragueurs, escrocs, violeurs, tueurs- qui cherchent une proie? … Mieux vaut ne pas s’exposer. Sans tomber dans la paranoïa, il faut rester conscient que ce qui est posté est crié haut et fort sur la place publique… On peut le faire mais il faut assumer!

Il y a également de nombreux risques liés aux réseaux sociaux: manipulation, addiction, harcèlement… Les plus jeunes sont particulièrement exposés car il y a un écart générationnel avec leurs parents souvent inconscients du danger, soit parce-qu’ils ne connaissent pas cet outil, soit parce-qu’ils l’utilisent différemment. Le Docu-Fiction Derrière nos écrans de fumée explique très bien ce phénomène.

Les GAFAMS. Toutes personnes qui possède un smartphone dont il a accepté les CGU est censé savoir qu’une partie de son identité numérique peut-être vendue au plus offrant. Faisons le point sur les informations dont ils disposent:

  • Nom, prénom, adresse
  • Sexe
  • Empreinte digitale, visage
  • Localisation géographique –lieu d’habitation, de travail, vacances, vitesse de circulation…
  • Micro, caméra –Tout se qui est dit a portée du téléphone
  • Mots recherchés dans un moteur de recherche –Particulièrement révélateur
  • Sites internet visités
  • Vidéos regardées
  • Musiques écoutées
  • Agenda
  • Heure de levé et de couché
  • … etc …

Il est difficile de s’imaginer exposé lorsque nous sommes connectés, car bien souvent nous avons l’illusion d’être isolés. Pourtant nous sommes la plupart du temps à portée d’une source capable de référencer et de stocker nos actions. Plus nous utilisons l’outil numérique, plus les algorithmes –faussement appelés Intelligence Artificielle– sont susceptibles de nous connaître mieux que nous-même. Minority Report pourrait rapidement devenir ce que 1984 était il y a 70 ans: une fiction qui se rapprochera de la réalité. Ce sujet est indigeste pour une majorité d’entre nous. Pourtant j’ai l’impression qu’il s’agit d’un élément majeur sur lequel s’appuiera l’organisation de notre société à l’avenir. Il est bien regrettable que si peu de gens s’intéressent à leur propre intérêt. Certaines associations ou organisations telles que La Quadrature du net, FramaSoft, la CNIL …etc sont attentives à ce sujet, elles restent l’équivalent de David face à Goliath… rien n’est perdu d’avance dans ce cas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s